Voyages

Créé par le 24 juin 2009 à 9:34 | Dans :

  Récolte du cacao et travaux dans la ferme de Luchio à Convento pendant un mois grâce à l’association-France-Equateur. Puis, vélo vers Baños et sur le volcan Cotopaxi, ascension de l’Illiniza à 5125 m.

 cavalcade ente les cacaohiers.jpg A cheval entre les cacaoyers.

LEquateur
Album : L'Equateur

14 images
Voir l'album

Dans la ferme à convento :

 Nous sommes partis tout l’été pour découvrir véritablement l’Equateur de l’intérieur. Nous avions nullement envie de sortir d’un bus bondé de touristes pour aborder ce pays. Nous avons ainsi vécu plusieurs semaines dans un petit village au centre de l’Equateur situé à 2 heures de voiture d’une route principale.  A l’intérieur du village, on ne circule qu’à pied ou à cheval, seule la « poubelle » circule avec un moteur. Poubelle parce que ce pseudo véhicule 3 roues ramasse les ordures des villageois.  C’est ainsi, grâce à l’association France-Equateur, qui nous a mis en relation avec la famille principale de Convento, que nous avons pu découvrir au quotidien à quoi ressemble une vie d’un équatorien des campagnes. Tous les matins réveil à 5h et hop, on enfile les bottes et c’est parti pour éxécuter les tâches de la ferme : nourrir les cochons avec la soupe de bananes préalablement constituée et malaxée, puis les poules et ensuite la traite des vaches. L’estomac vide, nous n’étions pas très performants les premiers jours voir carrément nuls! Puis, nous nous sommes habitués à ce rythme et aux tâches boueuses et odorantes du matin. A 9 heures, la femme de Lucho, nous invitait tous à déjeuner : jus de fruits frais, bananes plantain frits et …café! Mais non! Dans ce pays du café, où les plantations bordent cette ferme, nous buvions du…nescafé! Comble de la mondialisation! Le café vaut trop cher pour eux! De plus, le cours ayant fortement baissé ces derniers temps, ils ont converti la majorité des plants de caféiers en cacaoyers. A 10 heures nous étions dans la forêt pour récolter et ouvrir les cabosses. Encore plus surprenant, nous avons fait découvrir le goût du chocolat que nous avions emporté de France aux travailleurs et à la famille de Lucho! Ils n’en avaient jamais eu la saveur en bouche… Les fèves sont directement acheminées à de grandes coopératives qui elles-mêmes dépendent de l’offre et de la demande internationale. Lucho et ses ouvriers sont le premier maillon d’une grande chaîne qui finit dans nos bouches. Ils arrivent à peine à survivre de leur récolte de cacao, café et orange. Il rêve d’une machine, achetée collectivement avec les autres cultivateurs de la région, pour transformer les fèves en pâte à cacao et ainsi gagner davantage sur le produit…Pour nous, le goût du chocolat à garder à jamais une note amère, nous n’hésitons plus à donner nos pièces pour les tablettes du commerce équitable et pensons toujours à nos compagnons de travail qui peine tous les jours dans la récolte des cabosses.

  •  LE MALI ET LA SIERRA LEONE – été 2003-

dscf0878.jpg

 

Le Mali et la Sierra Léone
Album : Le Mali et la Sierra Léone

3 images
Voir l'album

 

Au Mali, nous effectuerons, entre autres, une semaine à pied dans les falaises Dogon en dormant chez l’habitant et plusieurs jours en pirogue sur le fleuve Niger. Le parcours depuis Mopti, prévu initialement pour 5h, dura finalement 2 jours et demi et nous avons du, tout ce temps-là, nous nourrir de poisson chat du fleuve (très mauvais goût de vase!) et dormir, dévorés par les moustiques,  dans un espace hyper étroit chavirant au moindre déplacement! Débarqué au milieu de nulle part, nous avons du poursuivre notre chemin pour Djenné embarqués à l’arrière de 2 mobylettes après avoir durement négocié avec leur propriétaire pour qu’ils nous y conduisent. C’était ça, ou nous finissions nos jours à manger du poisson-chat! Après plusieurs pannes, traversées de rivière et tempête de sable, nous arrivâmes à Djenné 5 heures plus tard. 

En Sierra Léone, nous sommes partis de Conakry, en Guinée, en voiture pour explorer un pays miné par 10 années de guerre civile. Nous sommes les tout premiers blancs « touristes » à réapparaître sur le sol léonais (hormis les hommes de l’ONU). Les témoignages des habitants ainsi que les batiments et maisons détruites sont bouleversants à voir et à entendre. Expérience inoubliable que ces rencontres aves des hommes blessés dans leur âme, leur coeur et leur corps…

 

  • LA GUINEE CONAKRY – 2002/2003-

route du Foutah Djalon en saison sèche.jpg Dans le Foutah Djalon en saison sèche.

 

La Guinée Conakry
Album : La Guinée Conakry
Nous avons enseigné l'EPS une année au lycée français de Conakry et en avons profité pour faire diverses randonnées dans le Foutah Djalon notamment, à la rencontre des différentes ethnies de Guinée. Myriam a également intégré un groupe de danse africaine
10 images
Voir l'album
  • SARDAIGNE -Toussaint 2003-

saut en sideshore.jpg

Sardaigne 2003
Album : Sardaigne 2003

2 images
Voir l'album
  • IRLANDE -été 2002-

dscf0829.jpg

LIrlande en vieux tandem!
Album : L'Irlande en vieux tandem!

4 images
Voir l'album

3 semaines et 1200 km du sud au nord en très vieux tandem!emoticone

 

  • DESERTS MAURITANIEN ET ALGERIEN -1999 et 2002-

désert du tassili-Algériejpg

 

Déserts saharien (Mauritanie, Algérie)
Album : Déserts saharien (Mauritanie, Algérie)

5 images
Voir l'album

 

A pied…pour prendre le temps de voir, sentir, réfléchir, vivre, comprendre et connaître le désert et son peuple. Le désert de l’Adrar en Mauritanie en 1999 pour Myriam, puis le désert du Tassili en Algérie en 2002, ensemble en famille, avec nos parents, pour mieux se connaître et marcher dans la même direction…

 

  • LA MONGOLIE ET LA CHINE -été 2001-

itinérance à cheval.jpg

 

 

La Mongolie et la Chine
Album : La Mongolie et la Chine

12 images
Voir l'album

 

Bénévolat auprès des orphelins d’Ulan Bator : nous vivons pendant 3 semaines avec une vingtaine d’enfants de 2 à 16 ans en pleine steppe et leur proposons diverses activités physiques avec les moyens du bord car dans la capitale ils n’ont jamais l’occasion de « bouger ».

Randonnée à cheval en autonomie de Tserserleg au lac Tsangan nuur (A-R) durant une quinzaine de jours.

Désert de Gobi en transport en commun puis en jeep, à pied et à chameau avec un étudiant mongole (trouvé à Ulan Bator) qui nous servait d’interprète.

Train transmongolien sur plusieurs jours : Beijing-Ulan Bator aller-retour.

Vélo à Pékin, visite des différents quartiers, Muraille de Chine…

 

  •  LE MYANMAR (BIRMANIE) ET LA THAILANDE -été 2000-

dscf0869.jpg

 

Le Myanmar et la Thaïlande
Album : Le Myanmar et la Thaïlande

13 images
Voir l'album

 

Parcouru à pied, en vélo(achat et revente surplace) et en bus local (parfois en bus cargo : dure, dure la nuit!), le Myanmar ou Birmanie nous a profondément séduit par sa culture, sa richesse architecturale et naturelle, la gentillesse de sa population, ses paysages…

La Thaïlande en partie parcourue avec 2 petites motos (attention , on roule à gauche!emoticone), en train et à pied nous a surpris par sa grande diversité à tous les niveaux.

Deux mois en Asie pour un premier voyage en commun…c’était le test et le début d’une longue série…

 

  • LE PORTUGAL -été 1999-

(Myriam avec une amie)

En stop et sous tente.

  • LE MAROC -été 1999-

(Arnaud)

Descente en van aménagé depuis Belfort jusqu’à Essaouira pour faire de la planche à voile notamment

  • LA BOLIVIE -été 1998-

(Myriam seule)

Expérience d’un grand voyage seule en sac à dos…

Hébergement chez l’habitant à La Paz. Etude de l’éducation physique dans le pays pour mon mémoire de maîtrise…rencontres inoubliables…premier grand décalage avec notre société au retour…

 

  • L’AFRIQUE DU SUD -été 1997-

dscf0890.jpg

 

LAfrique du Sud
Album : L'Afrique du Sud

5 images
Voir l'album

 

(Myriam Seule)

Périple à travers le parc Kruger, les montagne du Drakensberg, le Swasiland, la côte pacifique, Le Cap…Diversité, tolérance, compréhension du monde…un voyage qui forme la jeunesse comme on dit du haut de mes 21 ans de l’époque.

 

  • LES U.S.A -été 1996-

(Myriam seule)

Le premier grand voyage de mes 20 ans! Une traversée des USA de New-York à San Francisco en van avec 6 nationalités différentes dans le van, en camping tous les soirs…On revient avec une plus grande ouvertue d’esprit, c’est sûr!

 

  • LA BULGARIE – été 1994-

(Myriam et une amie bulgare juste après le bac!).

Le déclic du voyage, l’envie de découvrir le monde…

 

 

 

2 réponses to “Voyages”

  1. le 23 nov 2009 à 23:06 vero

    Bonsoir,
    il y a qq mois, nous vous demandions qq renseignements pour l’achat d’un tandem. En juin, nous avons reçu notre engin (tandem Lapierre) et après qq virées en France nous envisageons d’autres destinations, plus lointaines et donc de prendre l’avion. Comment se passe le transport d’un tandem « by plane »? Est-ce risqué pour l’engin? Est-ce raisonnable en tarif?
    Merci d’avance pour vos réponses. Belles routes à vous!
    Cordialement
    S et V

  2. le 02 déc 2010 à 10:06 jean loui lamboley

    bonjour a vous .j aurais besoin de conseils concernant mon velo .mon copain me dit de changer les roues la fourche le derailleur.est ce que je ne ferais pas mieux d en acheter un autre et de garder celui ci pour rouler dans le coin ? j aimerais en plus acheter votre livre .dites moi quand je pourrais passer
    je vous ai vu dans le magazine silence en illustration d un article sur les transports
    amities
    a vous deux
    a plus

Laisser un commentaire

Stage en Slovénie 2008 |
Carnet de voyage |
BAMBOUHOUSE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Charlotte en vadrouille
| festa a Orta....
| Stage en Nouvelle Zélande &...